Léa De Stefanis  
Naturopathe
Léa De Stefanis  
Naturopathe

L'apithérapie, un trésor pour notre santé !

19 Déc 2021 Léa De Stefanis Remèdes naturels

1 commentaire

Commençons par le commencement : que signifie apithérapie ?

Selon le Dr Albert Becker (président de l'Association Francophone d'Apithérapie), l'apithérapie est "le traitement préventif ou curatif des maladies humaines ou vétérinaires, par les produits biologiques issus ou extraits du corps même de l'abeille, sécrétés par elle ou récoltés et transformés par elle" . 

C'est une technique de soins traditionnelle multimillénaire, complémentaire à la médecine allopathique. Lorsque nous parlons d'apithérapie, on regroupe : le miel, la propolis, la gelée royale, le pollen et la cire d'abeille.

Le miel, un produit pur et non transformé :

Par définition, le miel est la substance sucrée naturelle, produite par les abeilles à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes qu'elles butinent. C'est un produit pur, non transformé, et, bonus : si les abeilles ont butiné dans des espaces sans pesticides ni polluants, c'est également un produit bio. Concernant la réalisation du miel, l'abeille peut utiliser soit le nectar, qui contient en moyenne 40% de sucres, soit le miellat (excrétions laissées sur les végétaux par des insectes), riche en minéraux et acides organiques. Pour vous donner une idée, le miel de sapin est un miel à base de miellat. 

Ses multiples bienfaits pour notre santé : 

  • Effet prébiotique : grâce aux oligosaccharides, le miel stimule la croissance et l’activité des bactéries de notre flore intestinale.
  • Propriétés antimicrobiennes
  • Propriétés cicatrisantes : les miels de Manuka, du Yemen et les miels monofloraux (comme le thym) régénèrent l'épithélium. Ils sont utilisés en traitement de plaies viscérales, escarres.. 
  • Prévention et accompagnement des pathologies saisonnières ORL 
  • Brûlures d'estomac : en association avec la propolis et d'autres plantes, comme la mauve.
  • Rôle antioxydant : grâce aux flavonoïdes, plus présents dans les miels foncés comme celui du sarrasin.
  • Possède un apport calorique relativement modéré

A chaque miel sa spécificité :

  • Miel d’Oranger : effet calmant.
  • Miel de Tilleul : inducteur du sommeil.
  • Miel de Lavande : antiseptique, notamment pour les bronches et poumons.
  • Miel de Bruyère : diuérituque, antalgique, et décongestionnant pelvien. 
  • Miel d’Eucalyptus : appaise la toux.
  • Miel de Pin et de Sapin : très efficaces contre les affections bronchiques hivernales.
  • Miel d’Acacia : en prévention ou pour apaiser les inflammations gastriques.

Soulager les maux d'hiver :

Il est intéressant d'associer le miel avec des huiles essentielles, cette synergie offre une meilleure efficacité et le miel à l'avantage de masquer le goût parfois fort de certaines huiles essentielles. Pour une efficacité optimale, il est conseillé de ne pas dépasser 3 huiles essentielles.

  • Rhume : miel de Thym + HE de Thym à linalol. Une cuillère à café de miel + 2 gouttes d'huile essentielle, 2 fois par jour.
  • Mal de gorge : miel de Lavande + HE de Thym à linalol. Une cuillère à café de miel + 2 gouttes d'huile essentielle, 2 fois par jour.
  • Etat grippal : miel de Thym ou de châtaigner + HE de Ravensara,+ HE de Pin sylvestre. Une cuillère à café de miel + 2 gouttes de chaque 2 fois par jour.

La propolis, un remède naturel :

Récoltée par les abeilles butineuses au début du printemps sur les bourgeons de peupliers, bouleaux et châtaigniers, la propolis se définit comme une " série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques, de consistance visqueuse"
Elle était utilisée dans l'Antiquité pour traiter les affections respiratoires, guérir les blessures grâce à ses pouvoirs cicatrisants et antiseptiques. En Egypte, en plus de lutter contre les infections, elle était utilisée pour la préparation des onguents et la momification. 

Ses précieuses propriétés :

  • Propriétés anti-inflammatoires : inhibition de la cyclo-oxygénase (molécule responsable de la majoration de l’activité pro-inflammatoire).
  • Antibactériennes : efficacité sur les affections respiratoires et ORL.
  • Propriétés antivirales : herpès, virus respiratoires.
  • Antifongiques : champignons tels que Candida Albican, mycoses..
  • Immunostimulantes
  • Anesthésiante d’action locale : propolis à mâcher (pour une infection dentaire), ou en application sur la zone douloureuse. Associée à son action antibactérienne, la propolis soulage les douleurs dentaires ou gingivales.
  • Spasmolytique
  • Antioxydant, anti-vieillissement : la propolis favorise la régénération cellulaire, active la synthèse de collagène et d'élastine.

Quelle propolis choisir ?

  • Propolis noire : c'est la plus concentrée, obtenue par une extraction alcoolique, ou vendue en l'état, sous forme d'une pâte foncée.
  • Propolis blanche : c'est la moins concentrée, mais elle ne contient pas d'alcool, donc idéale pour les enfants. Sa conservation est réduite en raison de l'absence d'alcool.
  • Propolis jaune : extraction à l'huile végétale, elle ne contient pas d'alcool. Est utilisée pour les crèmes ou baumes.

Astuces pour affronter l'hiver :

  • En préventif à l'entrée de l'hiver : une cure de propolis noire, trois jours par semaine en teinture mère ou en extrait liquide.
    Exemple pour un adulte :
    En teinture mère : 10 à 20 gouttes
    En extrait alcoolique : 3 à 6 gouttes.
    Pour un enfant, privilégier la propolis blanche, 3 à 5 gouttes le matin, trois jours par semaine.
  • Ecoulement nasal et gorge irritée : spray à la propolis, 4 fois par jour, pendant 5 à 6 jours. Privilégier un spray concentré pour éviter d'avoir un produit sous-dosé.
    Chez un enfant : 30 gouttes d'extrait de propolis blanche avec du miel de Lavande, 1 à 2 cuillères à café par jour à partir de 30 mois.
  • Etat grippal : teinture mère de propolis noire30ml + 2ml d'HE Cinnamomum camphora. 4 gouttes, 4 fois par jour pendant trois jours

Chouchouter notre système immunitaire grâce à la gelée royale : 

La gelée royale, de substance gélatineuse, très peu sucrée et légèrement amère, est sécrétée par les abeilles nourricières afin de nourrir les abeilles les trois premiers jours de leur vie. Seules les reines continuent d'être nourries exclusivement à la gelée royale.

Ses propriétés principales : anti-asthénique et immuno-fortifiante,  font de la gelée royale un véritable support pour aider l'organisme suite à une infection, intervention chirurgicale, pour accompagner les sportifs, enfants..  Mais également dans le cas d'une baisse de l'état général, période de fatigue (par exemple, chez les personnes âgées), ou d'infections à répétition sur un terrain immunitaire affaibli.

La gelée royale joue également un rôle important dans la lutte contre le vieillissement grâce à l'acide gras qu'elle contient (acide 10-hydroxy-2-décanoique, freine le vieillissement cellulaire) et les vitamines du groupe B, qui permettent la synthèse du métabolisme des protéines, glucides et lipides de notre organisme. 

En pratique :

  • Cure en début de saison hivernale ou automnale : trois jours par semaine, pendant trois semaines. 0,25 g par jour pour les enfants à partir de 15 kg, 0,5 g à 6 ans, 1g pour l’adulte de 60 kg. Possibilité de l'associer à une cuillère à café de miel (Romarin ou Thym).
  • Cure d’attaque : 3 à 5 grammes par jour de gelée royale pendant 10 jours, à prendre de préférence le matin. 
  • Associations pour optimiser sa vitalité : vitamine D et vitamine C.

Contre-indications :

La gelée royale est contre indiquée dans les cas d'allergies au miel, pollens, et venin d'abeille.

Elle contient également des analogues hormonaux et des facteurs de croissance, il est fortement recommandé de consulter un médecin en cas d'antécédents de cancer hormonodépendant.

Pollen de fleurs, pour faire le plein de vitamines et minéraux :

Le pollen est un ensemble de grains produits par les éléments mâles des végétaux à fleurs. Son objectif est de féconder les fleurs femelles. Pour les personnes allergiques au pollen qui n'osent pas en consommer, sachez qu'il existe deux sortes de pollen : le pollen transporté par le vent dit "anémophile" et le pollen "entomophile" (dont on parle ici) transporté par les insectes butineurs, qui lui n'est, sauf exception, non allergisant. 

Véritable complément alimentaire, le pollen contient des minéraux (calcium, fer, cuivre, magnésium, phosphore, sélénium..), des antioxydants, toutes les vitamines du groupe B, ainsi que des acides aminés, dont la lysine, qui permet de lutter contre la fatigue et facilite l'absorption du calcium au niveau intestinal. 

Pourquoi en consommer ?

En prévention et accompagnement de certains troubles :

  • Etats de fatigue : après une intervention chirurgicale, convalescence, surmenage psychique..
  • Ongles cassants, cheveux secs, chute de cheveux.
  • Etats inflammatoires intestinaux chroniques
  • Période d'examens, sportifs, grossesse.. 
  • Chez la personne âgée
  • Lors de périodes épidémiques : le pollen agit sur le microbiote intestinale, et de ce fait, sur l'immunité
  • Arthrose, ostéoporose

Et comment ?

Les cures de pollen durent en général un mois. Il est tout à fait possible et conseillé d'associer le pollen avec la prise de gelée royale.

Mon conseil : le goût du pollen peut déplaire, dans ce cas, vous pouvez le mélanger dans une compote, yaourt, jus de fruits..

  • Cure en début de saison automnale ou hivernale : 15 g, environ une cuillère à soupe.
  • Cure d'attaque : 30 g, environ deux cuillères à soupe bombées pendant 10 jours.

Un petit mot sur la cire d'abeille :

La cire est fabriquée par les abeilles femelles pour la construction des alvéoles (nécessaires au stockage du miel, du pollen et à l'élevage du couvain), sous forme de fines écailles qui se colorent au contact du pollen, propolis.. A ce jour, les propriétés prouvées de la cire d'abeille sont limitées :

  • Hydratante
  • Anti-inflammatoire au niveau local 
  • Cicatrisante

C'est pour ces raisons que nous retrouvons la cire d'abeille dans les cosmétiques, préparations médicales et compléments alimentaires. Vous pouvez utiliser la cire d'abeille pour une belle cause : l'écologie, en réalisant des bougies naturelles et/ou du film alimentaire réutilisable !

Cet article apporte des conseils généraux, et ne remplacent en aucun cas une consultation médicale, ni les conseils personnalisés d'un naturopathe.

En cas de pathologie, traitement médicamenteux, allergies, grossesse, allaitement, ou utilisation sur les enfants : demander l'avis d'un médecin. 


Lire les commentaires (1)

Articles similaires


1 Commentaires

Ne sera pas publié

Envoyé !

Sandrine
30 DECEMBER 2021 à 14:35

Félicitations pour cet article très attrayant, très complet et très intéressant.
Les explications, les conseils, les indications, les bienfaits, les astuces, les propriétés et les modes d'utilisation permettent à chacun de trouver un remède naturel à ses problèmes, avec la possibilité de vous demander un conseil personnalisé.
L'apithérapie a vraiment de beaux jours devant elle avec tous ses trésors thérapeutiques.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.